Médias+

Sondage

Que pensez-vous des recommandations de l'Examen Périodique Universel adressées aux Emirats Arabes Unies ?

Recommandations intéressantes
0%
Je m'attendais à mieux
0%
Je n'ai pas eu connaissance de ces recommandations
0%
Total votes: 0
The voting for this poll has ended on: août 2, 2018

 

com 06

Centre International pour la Justice et les Droits de l’Homme

Le manque de transparence des autorités émiraties concernant la détention arbitraire de M. Obaid Yousef al-Zaabi 

Genève, le 30 septembre 2016

Le Centre international pour la Justice et les Droits de l'Homme (CIJDH) a été informé que les autorités des Émirats arabes unis (ÉAU) ont répondu le 20 juin 2016 à la lettre envoyée par le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression et le Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'homme (lettre n ° 1/2016, publiée le 9 septembre 2016 dans le rapport des communications des procédures spéciales, A/HRC/33/32) concernant la détention arbitraire de M. Obaid Yousef al-Zaabi à l'hôpital Sheikh Khalifa, à Abou Dhabi, malgré son acquittement du 23 juin 2014.

Dans la lettre susmentionnée, le gouvernement des Émirats arabes unis a justifié la détention de M. al-Zaabi dans un centre psychiatrique en invoquant des raisons de sécurité personnelle dû à des complications médicales à la suite d’un examen diagnostiquant M. al-Zaabi d’un trouble mental bipolaire. De plus, les autorités ont démenti avoir interdit à la famille du détenu de le visiter. 

Toutefois, il convient de noter le manque de transparence de la lettre, qui ne fournit aucun fondement juridique pertinent pour sa détention ni les rapports médicaux du détenu, tout en énonçant des informations contradictoires sur sa santé qui, selon les autorités s’est améliorée sans pour autant justifier sa libération. Nous rappelons également que l’hôpital Sheikh Khalifa où il est détenu n'est pas un hôpital psychiatrique comme le prétendent les autorités.

En fait, M. Obaid al-Zaabi a été autorisé à environ six visites de courte durée au cours de la dernière année. Il n’avait pas accès à un avocat et a été interdit de faire appel.

Le Centre international pour la Justice et les Droits de l'Homme exhorte donc les autorités des Emirats arabes unis à :

  1. Libérer immédiatement et de manière inconditionnelle M. Obaid al-Zaabi de sa cellule de l'hôpital psychiatrique et à lui accorder son plein droit de réparation et de réhabilitation.
  2. Mener une enquête sérieuse, juste et transparente sur les violations des droits de M. Obaid al-Zaabi qui affectent sa sécurité personnelle, sa liberté ainsi que sa dignité, et rendre des comptes à toutes les personnes impliquées dans ces violations et les présenter devant un tribunal indépendant et impartial.
  3. Permettre au Rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression et au Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'homme de rendre visite à M. Obaid al-Zaabi afin d'entendre son témoignage sur les violations qui ont été commises contre lui, en violation flagrante de la Constitution des Émirats arabes unis et des normes internationales relatives aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales.

Pour plus d’information, prière de nous contacter par email : icjhr.geneva@gmail.com