Médias+

Sondage

Que pensez-vous des recommandations de l'Examen Périodique Universel adressées aux Emirats Arabes Unies ?

Recommandations intéressantes
0%
Je m'attendais à mieux
0%
Je n'ai pas eu connaissance de ces recommandations
0%
Total votes: 0
The voting for this poll has ended on: août 2, 2018

l nasser 05

Centre international pour la Justice et les droits de l’homme

Le Dr. Nasser Bin Ghaith publie une lettre ouverte depuis la prison d’Al Sadr à Abu Dhabi 

Genève, le 18 avril 2017

L'académique et économiste, Dr. Nasser Bin Ghaith, a publié une déclaration publique depuis la prison d'Al Sadr à Abu Dhabi, annonçant son intention de faire une grève de la faim à partir du dimanche 2 avril 2017. Nous rappelons, que le 29 mars 2017, la Cour d'appel fédérale d’Abu Dhabi l'a condamné à 10 ans d'emprisonnement pour ses critiques émanant de son compte Twitter, contre le gouvernement égyptien. Voici un extrait de sa déclaration publiée le 17 avril 2017.

« Moi, Nasser Ahmed Bin Ghaith al-Marri, prisonnier détenu par les autorités des Émirats Arabes Unis depuis plus d'un an et huit mois, rejette le jugement émis à mon encontre par la Cour d'appel fédérale, après un procès ayant duré plus d’une année. En dépit des violations et abus commis lors de ma détention provisoire, je m’attendais à un procès équitable. Or, ce jugement a révélé qu’il n’y avait pas de place pour la liberté d’opinion dans le pays, car je n’ai pas été jugé pour mes actes, mais pour mes discours et opinions que j’ai librement exprimés, comme le permettent les droits fondamentaux, les garanties du droit international et la Constitution de l’Etat. 

L’un des paradoxes absurde et tragique de cette affaire, reste le fait que j’ai été jugé dans mon propre pays par un juge d’origine égyptienne et accusé d’insulte à des personnalités égyptiennes telles que le Général Sissi, Ahmed al-Tayeb et le Cheikh Al-Azhar, après avoir critiqué la situation en Égypte suite au coup d’Etat militaire. 

Par conséquent, je persiste à proclamer mon innocence et rejette toutes les accusations qui m’ont été imputées. J’exprime ma profonde peine concernant l’injustice et l’iniquité auxquelles j’ai été soumis par mes compatriotes, au sein de mon propre pays, terre du bien, patrie de la tolérance et du bonheur, je déclare:

  • Premièrement, mon rejet et refus de toutes procédures judiciaires et jugements.
  • Deuxièmement, ma décision de ne pas faire appel contre le jugement, car je suis convaincu que la procédure de recours ne changera rien, mais, bien au contraire, conférera une légalité et un statut légal à un jugement politisé. 
  • Troisièmement, je compte commencer une grève de la faim à partir du dimanche 2 avril 2017 jusqu’au jour de ma libération inconditionnelle et jusqu’à ce que l’on m’autorise à quitter le pays avec ma famille. 

Je vous assure avoir pris cette décision par manque de solutions. Je n’avais, en effet, d’autres choix que de mener cette bataille le ventre vide afin de préserver cette liberté que (dont ??) mes compatriotes malheureusement, m’ont privé ».

Nasser Bin Ghaith Al Marri de la Prison d’Al Sadr  (Abu Dhabi) aux Émirats Arabes Unis (ÉAU).