Médias+

Sondage

Que pensez-vous des recommandations de l'Examen Périodique Universel adressées aux Emirats Arabes Unies ?

Recommandations intéressantes
0%
Je m'attendais à mieux
0%
Je n'ai pas eu connaissance de ces recommandations
0%
Total votes: 0
The voting for this poll has ended on: août 2, 2018

disparitions1

 

Le 1er mai 2014, les forces de l’ordre d’Al-Qusais ont arrêté Ahmed Mohamed Abderrahmane Al-Moula à Dubaï sans raison valable. Nous venons de recevoir des informations complémentaires sur les circonstances de cette arrestation.

En effet, M, Al-Moula a été convoqué par téléphone par le poste de police d'Al Qusais. A 22heures, il se rend au poste avec son fils. Peu après son arrivée, les agents le conduisent par la porte arrière du poste, vers son domicile situé dans le quartier Al-mouzeher. Pendant ce temps, son fils était en attente de son père à l'extérieur du poste.

En arrivant à la maison, Ahmed Al-Moula a appelé sa femme pour ouvrir la porte sans dire un mot sur son arrestation. C'est alors que 4 voitures de type GMC noires et des voitures ordinaires ont fait leur irruption, à leur bord plus d'une douzaine d'hommes. Certains d'entre eux portaient des vêtements noirs et des cagoules pour cacher leurs visages. Tous anonymes et certains d'entre eux étaient en civils en plus d'une femme policière pour surveiller les femmes. Les policiers ont passé à la maison plus de deux heures : de 23h à 01h presque. Ils ont monté à l'étage où les chambres ont été inspectées, sans laisser aucune trace de la fouille. Tout était rangé sauf une des chambres où les effets de l'inspection sont restés apparentes.

Avant de quitter la maison, ils ont aussi fouillé les deux voitures d'Ahmed mais pas les autres. Quand ils sont sortis, Ahmed a salué les membres de sa famille et est parti avec les policiers. L'arrestation s'est déroulée sous les yeux de sa femme, de sa fille et de l'un de ses proches.

Quant à son fils, il était encore devant le poste de police d'Al-Qusais dans l'attente de son père, jusqu'à ce que l'opération prenne fin et sa famille a pu le contacter pour rentrer. En fait, pendant la perquisition, les policiers ont interdit aux membres de la famille d'utiliser les téléphones.

Une semaine est passée depuis son arrestation et personne ne sait où il se trouve.

Le CIJDH appelle les autorités émiraties à dévoiler le lieu de détention d’Ahmed Al-Moula et :

1. De le libérer sans conditions

2. D'informer sa famille sur son sort, de leur permettre de le contacter et d'avoir de ses nouvelles

3. D'arrêter les arrestations arbitraires et ces disparitions forcées

Le CIJDH exhorte les organisations internationales et les rapporteurs spéciaux sur la détention arbitraire et les disparitions forcées à intervenir en urgence pour exiger la libération de M. Al-Moula.

Pour tous renseignements : contacter le CIJDH au 078 835 60 77